Présentation du Domaine des Bourrats

Seule femme installée en nom sur l’aire de Saint Pourçain, je profite de ma petite surface pour réaliser moi-même un maximum de travaux à la fois dans les vignes et au cuvage. Mon installation en vigneron indépendant date de cinq ans, reprenant une exploitation créée en 1992 et dans laquelle je travaillais depuis 10 ans. J’ai profité de cette étape pour monter un nouveau cuvage mieux adapté.

A la tête de 6 ha de vigne (1/2 rouge, 1/2 blanc), je peux me permettre de faire tous les travaux d’hiver moi-même en surveillant l’évolution des pieds à travers leur vigueur et la présence ou non de pathologie. Je surveille toute la croissance de la plante, en prenant soin de suivre son rythme. Cela me permet de réduire les traitements tout en ne sous-estimant pas la pression cryptogamique, qui nuira à la vendange et au potentiel de taille.

Quand arrive le moment tant attendu des vendanges, je procède également avec le respect des ceps puisque je vendange à la main. Deux objectifs: limiter le tassement des sols et récolter une vendange sélectionnée à la main. De plus, mes vendangeurs sont en fait des clients venant tout au long de l’année acheter du vin. Par cette relation, je fidélise ma clientèle et joue la carte franchise avec elle.

En ce qui concerne le travail au chai, je continue la même démarche. Si je n’ai pour le moment qu’une cuverie inox, je ne vinifie pas moins dans le respect des traditions et de la matière première en la laissant évoluer à son rythme. Je n’ensemence pas en bactérie et la protection par le soufre est au minimum. La possibilité de petites mises au fur et mesure des ventes me le permet puisque je fais moi-même filtration, mise et habillage.

Je produis trois méthodes traditionnelles intégralement travaillées au cuvage. Seule intervenante au cours des différentes étapes, je privilégie le temps et la typicité des cépages, gages de qualité. Deux sur une base de Tressalier et l’autre sur du gamay, elles sont toutes les trois à 100% de leur cépage respectif.

Cette grande traçabilité est aujourd’hui un gros atout; tant vis-à-vis des différents contrôles que l’AOC nous impose que vis-à-vis de nos clients à qui nous devons transparence et qualité.

La vente au caveau favorise un contact direct entre le vigneron et ses clients. J’y accorde une grande importance, tant par rapport à l’accueil que pour mes vins et les explications qui s’y rapportent. Je viens de planter une parcelle de Tressalier aux portes du caveau. Je pourrais ainsi emmener les clients déguster dans les vignes, pour leur expliquer tous les bienfaits de notre historique Tressalier.

A travers toutes ces démarches, je recherche la valorisation maximum de mes vignes pour en extraire le meilleur tout en sachant que le millésime « nature » reste le maître.

Seule femme vigneron, seule cave particulière dans l’enceinte de la ville de St Pourçain, seul vigneron indépendant à vendanger à la main la totalité de ses vignes, seul vigneron à produire une méthode traditionnelle sur Tressalier pur. Autant d’atouts qui mettent en valeur la féminité et le caractère de la maison !